Accueil> Articles> Rhumes saisonniers et aromathérapie

Rhumes saisonniers et aromathérapie

« Octobre en brumes, automne en rhumes »

Les dictons sonnent vrai… Mais les rhumes n’ont pas de saison … ! Les petites sautes d’humeur de l’automne qui semble regretter l’été tout en enviant l’hiver, le printemps et ses petits matins frileux, l’été où ont aime bien les courants d’air sympa qui nous font hésiter entre manches courtes et manches longues… Nous commençons alors à éternuer, une fois, deux fois… le rhume nous guette…

Mais qui est-il ce rhume qui fait couler notre nez, picoter notre gorge, nous sentir fatigué ?

A l’origine, un virus qui s’attaque aux voies aériennes fragilisées. La transmission se fait soit par voie aérienne (éternuements et toux), soit par contacts, dont la salive.

Les fosses nasales et les sinus sécrètent continuellement un liquide maintenant l’humidité de la muqueuse empêchant ainsi l’entrée d’agents infectieux. Lorsque la muqueuse est irritée, elle gonfle, la sécrétion de liquide augmente pour chasser les agents pathogènes. L’espace libre dédié à l’écoulement du mucus diminue, notre nez est « bouché », le rhume est là.

Pourquoi nous enrhumons-nous ?

Le rhume se manifeste souvent par temps froid. La variation brutale de température est également avancée, sans pouvoir l’affirmer objectivement. En fait, le virus est là. Il nous guette, il frappe !

Comment combattre l’infection dés les premiers symptômes ?

Il n’existe aucun traitement médicamenteux antiviral reconnu qui agisse sur l’agent responsable du rhume banal. Alors, ne vous précipitez pas sur les anti-biotiques qui n’agissent que sur les infections bactériennes. Le traitement médical permet il est vrai de soulager les symptômes, notamment la congestion nasale, les maux de têtes et la fièvre.

Mais pourquoi ne pas oublier un peu les traitements allopathiques (qui ne soignent dans ce cas que les symptômes et non l’infection) pour se tourner vers l’aromathérapie (Qu’est ce qu’une huile essentielle??)

Comment soigner un rhume avec l’aromathérapie ?

Les huiles essentielles sont reconnues pour leurs propriétés antiseptiques et antivirales. Certaines sont particulièrement bien adaptées aux infections ORL.

Parmi les plus actives pour combattre un rhume banal, on distingue :

Ces huiles essentielles sont à utiliser en diffusion, inhalation ou en application cutanée, selon les recommandations préconisées. En aromathérapie, en se basant sur le principe de synergie, il est aussi possible de conjuguer les propriétés des huiles essentielles afin d’en optimiser les effets. Par exemple : Tea Tree + Ravintsara + Pin sylvestre.

Pour minimiser les risques de contagion, pensez aussi à vous laver les mains régulièrement. Aérez vos intérieurs, même si vous trouvez qu’il fait frais dehors. Pensez à les désinfecter régulièrement avec des complexes d’huiles essentielles en diffusion HE-D-PURLO à visée purificatrice.

Les huiles essentielles sont puissantes, il est indispensable de se référer aux conseils d’utilisation et de toujours respecter les doses préconisées.

Précautions à prendre chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 6 ans (12 ans pour certaines huiles essentielles).

Si les symptômes du rhume persistent ou s’il y a de la fièvre, il faut consulter un médecin.