Accueil> Articles> Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Huile essentielle ? Hmmm… Dans le monde de la cosmétique, on entend de plus en plus souvent ce terme « huile essentielle », notamment depuis que les grands noms de cette industrie ont pris conscience de l’intérêt croissant des consommateurs pour les produits naturels. Cela semble « Hype », « Cool », intéressant, mais finalement une huile essentielle qu’est-ce que c’est ?

La Phytothérapie, utilisation de substances issues des plantes dans la médecine, est connue de toutes les civilisations. Plus spécifiquement, l’Aromathérapie qui consiste à utiliser les extraits aromatiques des plantes (essences, huiles essentielles) pour des visées curatives, a vu le jour durant la première moitié du XXe siècle. Une huile essentielle se définie comme « un produit obtenu à partir d’une matière première d’origine végétale, après séparation de la phase aqueuse par des procédés physiques ; soit par entrainement à la vapeur d’eau, soit par des procédés mécaniques à partir de l’épicarpe des Citrus, soit par distillation sèche ». L’huile essentielle, malgré son nom, ne contient pas de corps gras, car elle est uniquement composée de molécules aromatiques volatiles et n’est donc pas de consistance huileuse.

Comment extrait on cette huile essentielle ?

Parmi les différents modes possibles pour extraire une huile essentielle, on en distingue 3 qui sont les plus couramment utilisés :

  • La distillation par entrainement à la vapeur d’eau : c’est une technique ancestrale et délicate, parfaitement adaptée à l’extraction de l’essence des plantes, elle en préserve toutes les vertus. Les plantes fraiches sont placées dans un alambic, dont l’eau est chauffée jusqu’à formation de vapeur. Cette vapeur traverse les végétaux et emporte les molécules aromatiques qui se condensent dans un serpentin réfrigérant. Le mélange obtenu est ensuite séparé dans l’essencier (vase florentin), où l’huile essentielle, plus légère, se sépare de l’eau florale (hydrolat). C’est dans cette fraction volatile et odorante que se concentrent les principes actifs de la plante. Les parties de plantes distillées (graines, racines, fleurs, feuilles, écorces…) dépendent de la plante ou de l’effet olfactif recherché, mais la quantité d’huiles essentielles qu’elles contiennent est toujours très faible, parfois infime, et nécessite toujours une grande quantité de matière première végétale. Pour obtenir par exemple un kilo d’huile essentielle pure, il faut distiller entre 4 et 10 tonnes de pétales de roses, 125 à 175 kg de lavande, ou encore 1 tonne de fleurs d’oranger

  • L’expression : procédé qui consiste à presser à froid la plante pour en récupérer les essences. Exemple : les agrumes (citron, orange, petit grain bigarade). Lorsque vous étiez enfant et que vous vous amusiez à presser la peau d’orange sur votre voisin de cantine, vous « fabriquiez » de l’huile essentielle d’orange !

  • L’extraction par solvant (très utilisée dans le monde de la parfumerie) : cela consiste à dissoudre les essences dans un solvant organique puis à éliminer le solvant et récupérer l’huile essentielle (technique utilisée sur des plantes fragiles, telles que la violette, le jasmin, le réséda, la rose).

Pourquoi les huiles essentielles ont des propriétés différentes ?

Les huiles essentielles sont classées en fonction de la nature des composés chimiques (ou principes actifs) qu’elles contiennent (alcools, phénols, terpènes, cétones, esters). On dénombre plus de 200 composés chimiques dans une huile essentielle, seule une analyse fine (chromatographie) permet de les séparer et de les analyser qualitativement et quantitativement. Chaque huile essentielle se définie par des caractères organoleptiques (aspect, couleur, odeur) et des caractères physico-chimiques (densité, pouvoir rotatoire) qui lui sont conférés par la nature et la concentration des principes actifs qui la composent. Une huile essentielle est donc un concentré puissant de substances actives. La nature qualitative et quantitative des composants d’une huile essentielle lui donne ses propriétés (anti-infectieuses, anti-inflammatoires, calmantes, antiseptiques, cicatrisantes, purifiantes…).

En aromathérapie, il est intéressant d’utiliser le principe de la synergie. Cela consiste à associer certaines huiles essentielles dont les propriétés sont complémentaires afin d’obtenir un spectre d’action plus large ou bien des huiles essentielles ayant des vertus similaires dans le but d’obtenir un résultat plus efficace. Ainsi, depuis de nombreuses années, les laboratoires PHYTO AROMATICA appliquent ce principe de synergie dans la formulation de soins cosmétiques naturels (ingrédients majoritairement issus de l’agriculture biologique) pour le visage et le corps (KYMYL, GYNYL).

Les huiles essentielles provenant de plantes fraîches, elles sont soumises à la saisonnalité. De plus, les caractères organoleptiques et physico-chimiques sont soumis aux variations des facteurs climatiques (durée ensoleillement, pluviométrie) qui affectent la plante dans son environnement. Il est donc possible d’observer de légères variations notamment sur la couleur de l’huile essentielle. Ces variations sont d’autant plus probables que la plante est issue de cultures biologiques, elles ne sont cependant pas assez notoires pour modifier les propriétés des huiles essentielles.

Quelques Info utiles concernant les huiles essentielles :

  • Seules les huiles essentielles 100% naturelles, pures et intégrales peuvent être utilisées pour des visées thérapeutiques.

  • Ne pas les appliquer directement sur la peau, certaines sont dermocaustiques, il est donc préférable de les diluer dans des huiles végétales telles que l’huile de tournesol, macadamia, amande douce, argan, pépins de raisin).

  • Il est impératif de toujours respecter les doses préconisées et les modes d’usage (voie externe, orale) en se référant aux conseils de spécialistes.

  • Les huiles essentielles sont déconseillées pour les femmes enceintes, les mamans qui allaitent et les enfants de moins de 6 ans.

  • Les huiles essentielles étant très puissantes, ne jouez pas à l’apprenti sorcier !

  • Ne pas confondre huiles végétales et les huiles essentielles.