Accueil> Articles> Peaux jeunes à points noirs et tendance acnéïque

Peaux jeunes à points noirs et tendance acnéïque

La peau humaine fabrique des poils (y compris duvet et cheveux) au niveau de petites poches épidermiques appelées follicules pilo-sébacés. Chacun des follicules est relié à de petites glandes qui fabriquent du sébum : les glandes sébacées. La partie externe du follicule forme, à la surface de la peau, un pore duquel sort le poil et le sébum. Le sébum est indispensable à la protection de l'épiderme et des poils : il leur confère souplesse et imperméabilité.

A la puberté, sous l'influence d'hormones sexuelles, les follicules produisent davantage de sébum : cette hypersécrétion, appelée séborrhée, peut quand elle est très abondante donner à la peau et aux cheveux un aspect huileux : on parle alors de peau grasse sur les ailes du nez ou le front notamment.
Pour des raisons non encore totalement élucidées, la sécrétion du sébum peut être entravée, - le pore se bouche -, formant alors un petit kyste appelé "point blanc" ou comédon fermé. Ces "points blancs évoluent ensuite en "points noirs" ou comédons ouverts. Ce stade initial de l'acné juvénile est appelé acné rétentionnelle car elle résulte de la rétention anormale du sébum dans les follicules.

A l'intérieur des comédons, des bactéries vivant normalement à la surface de la peau peuvent se mettre à proliférer et provoquer une inflammation du derme (partie de la peau vascularisée se trouvant sous l'épiderme) : on parle alors d'acné inflammatoire lorsque certains comédons se transforment en boutons rouges ou papules pouvant eux-mêmes parfois évolués en boutons jaunes purulents, les pustules. Les plus gros boutons peuvent laisser des cicatrices.

Le traitement médical de l'acné juvénile passe par l'utilisation de dérivés pharmaceutiques de la vitamine A (les rétinoïdes) associés ou pas à des anti-infectieux et des antibiotiques locaux. Dans les formes sévères ces traitements peuvent être aussi administrés par voix orale. L'aromathérapie peut également jouer un rôle dans le traitement de cette affection : des études récentes ont démontré le rôle anti-infectieux et anti-inflammatoire de l'huile essentielle de Tea tree (obtenue principalement à partir des feuilles d'un arbre australien le Melaleuca alternifolia) ainsi que son action sur l'acné rétentionnelle et inflammatoire.

C’est d’ailleurs la réponse du Laboratoire PHYTO’AROMATICA France aux peaux jeunes et moins jeunes à problèmes.

Dans ses formulations cosmétiques inspirées de la Phyto-Aromatologie notre laboratoire à développé deux soins, le KYMYL-JEUNES et la LOTION-JEUNES.

Le premier légèrement gélifié permet des applications ponctuelles sur les zones concernées, alors que le second, - plus fluide -, permet une application plus étendue pour un nettoyage régulier, voire quotidien des zones à problèmes.

Les deux soins cosmétiques sont non seulement compatibles, mais complémentaires pour une plus grande efficacité.

Référence : Enshaieh S, Jooya A, Siadat AH, Iraji F. The efficacy of 5% topical tea tree oil gel in mild to moderate acne vulgaris: A randomized, double-blind placebo-controlled study. Indian J Dermatol Venereol Leprol 2007;73:22-